Message pour les pratiquants de karaté de passage
2020.08.06

 Le gouvernement de la préfecture d'Okinawa a annoncé une «déclaration d'urgence» le 31 juillet. La période de cette situation d'urgence va du 1er au 15 août et le Budōkan de la préfecture d'Okinawa, l’Okinawa Karate Kaikan et de nombreux dōjō dans la préfecture sont fermés. Pendant cette période, la préfecture demande de s'abstenir de faire des sorties et déplacements non essentiels et non urgents.
 Par conséquent, notre centre d'information suspend ses services de coordination jusqu'au samedi 15 août.
 Après cette date, nous vous apporterons des mises à jour en fonction de la situation de la pandémie de covid-19 à Okinawa.

 

 

 

«La persévérance rend plus fort» par Gima Shinkin
2020.07.31

 Un article écrit par Gima Shinkin sensei qui a assité Funakoshi Gichin sensei lors des premières démonstrations de karaté à Tokyo.
 La traduction française est en préparation. Veuillez pour l’instant profiter de la traduction en anglais.

Inspiration du Japon … Voyagez en toute sécurité!
2020.07.30

  Dans l'esprit de Cool Japan pour lequel notre collaborateur Miguel Da Luz est un ambassadeur, nous vous présentons un document en anglais sur comment voyager en toute sécurité. Nous espérons que ce sera une source d’inspiration en ces temps difficiles.


  La version PDF est disponible ici

Concernant les démonstrations de la «Journée du Karaté» 2020
2020.07.16

 Cette année, compte tenu de la propagation de la nouvelle pandémie de coronavirus et de la santé et de la sécurité de tous, il a été décidé de réduire l'ampleur des célébrations du «Karaté no Hi - Journée du karaté» à Okinawa. Les manifestations du 25 octobre 2020 se tiendront uniquement avec un public invité et des participants selectionnés. Merci de votre compréhension et votre coopération.
 Les évènements devraient être diffusés via Internet et les détails seront annoncés ultérieurement.

 

 

 

Mémorables paroles d’une figure du karaté
2020.07.13

 

 Nous sommes fiers du fait que, lorsqu’on parle du karaté, Okinawa vienne immédiatement à l’esprit et qu’inversément, lorsqu’on parle d’Okinawa, le karaté vienne immédiatement à l’esprit ! Même si aujourd’hui le karaté, universellement reconnu, voit sa forme changer. Il jaillit comme des pousses de bambou après la pluie, alors que le karaté sportif et les dojos de karaté apparaissent partout à travers le monde. Des fictions sont également publiées dans les journaux et magazines, ainsi que dans les films et à la télévision.  

 Par exemple, il y a quatre ans, les premiers championnats du monde de karaté eurent lieu au  Budōkan de Tokyo. Des athlètes de 38 différentes nations se sont rassemblés et ont défilé en tenant bien haut leur drapeau durant les morceaux joués par la fanfare. Cette scène poignante était suffisante pour qu’on puisse imaginer la même dans le cadre des Jeux Olympiques.

 L’année dernière, le même type de championnat eut lieu à New York aux USA et un tournoi est prévu à Paris, en France, cette année. Nous, les dirigeants de la Fédération, nous demandons si le karaté d’Okinawa, qui fait la promotion d’Okinawa en sa qualité de berceau de la discipline, devrait rester tel qu’il est actuellement. C’est une question qui revient fréquemment sur la table lors des séances entre les représentants des différents styles et lors des réunions du conseil d’administration.

 Néanmoins, étant donné que le caractère “ Bu ” - art martial - est composé de deux caractères qui signifient “ stopper ” (止) et “ armes ” (弋), le karaté a été transmis selon les préceptes d’un art de self-défense, un moyen de renforcer le corps et une manière de se rendre utile aux autres et à la société. Par conséquent, en suivant à la lettre l’expression “ chercher dans l’ancien pour trouver le nouveau ” (1) qui se trouve dans l’adage “ Le secret réside dans l’entraînement du coeur et de l’esprit ” (2), nous devons faire tout notre possible pour explorer profondément la véritable essence du karaté et préserver l’héritage de nos ancêtres.

 Je crois que de simples considérations telles que qui est le meilleur combattant, qui a le plus de force ou encore qui est bon lors des démonstrations sont des questions secondaires. À cet égard, la démonstration d’aujourd’hui verra des élèves de l’école primaire jusqu’à des seniors âgés de 70 ans démontrer leurs capacités de toutes leurs forces. Parmi eux, certains sont encore des débutants et leur performance vous fera peut-être sourire mais nous vous prions de comprendre l’intention de cette démonstration, que nous vous prions de suivre jusqu’à la fin.

 

Le 21 avril 1974

La 7e démonstration de Karatedō et Kobujutsu

Parrainé par la Fédération Zen Okinawa Karatedō Renmei

YAGI Meitoku, Président de la Fédération 

Extraits de l’allocution de félicitations du président 

 

Notes:

(1) “Furuki wo tazune Atarashiki wo shiru”, également connu sous le nom de “Onko Chishin”

(2) La citation préférée du maître de Gōjū-ryū Meitoku sensei, “Ōnmyō zai renshin”